ardu


ardu

ardu, ue [ ardy ] adj.
• 1365; lat. arduus
1Rare Difficile à gravir. Chemin ardu. escarpé.
2(XVIIe) Fig. Qui présente de grandes difficultés. difficile, malaisé, pénible, rude. Travail ardu. Une entreprise ardue.
⊗ CONTR. Abordable, accessible, aisé, facile.

ardu, ardue adjectif (latin arduus, escarpé) Qui est difficile à résoudre, pénible à faire : Problème ardu. Tâche ardue. Littéraire. Qui est raide, escarpé : Un sentier ardu.ardu, ardue (synonymes) adjectif (latin arduus, escarpé) Qui est difficile à résoudre, pénible à faire
Synonymes :
- dur
- malaisé
- pénible
Contraires :
- aisé
Littéraire. Qui est raide, escarpé
Synonymes :
- escarpé
- malaisé

ardu, ue
adj. Difficile à résoudre, à mener à bien. Questions ardues. Entreprise ardue. Ant. aisé, facile.

⇒ARDU, UE, adj.
A.— Sens propre, peu usité. Escarpé, d'accès difficile, pénible à gravir :
1. Ses flancs ardus [du mont Carmel] sont semés d'une forte et mâle végétation.
LAMARTINE, Voyage en Orient, t. 1, 1835, p. 347.
2. En outre, quand bien même les nôtres auraient, néanmoins, réussi à franchir l'obstacle, ils devraient ensuite pénétrer dans une région des plus ardues, dressant en remparts successifs ses crêtes et ses forêts et se prêtant mal à la manœuvre et à l'exploitation.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 153.
P. métaph. :
3. Certes, ces puissantes rêveries ont leur utilité morale, et par ces routes ardues on s'approche de la perfection idéale. Lui, il prenait le sentier qui abrège : l'Évangile.
HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 75.
SYNT. Chemin, sentier ardu; voie ardue.
B.— Au fig. Difficile, pénible :
4. Mais quand il en parla à ses amis, quand il leur annonça qu'il avait de la sorte résolu de beaux et ardus problèmes, qui jusqu'alors, et dans l'état de la science, avaient résisté aux efforts des habiles, les amis se montrèrent plus glorieux qu'il ne l'aurait été certainement lui-même.
SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 249.
5. CÉLESTINCIC. — Il m'est ardu, Alarica, de te faire une gronderie, d'autant plus ardu que bien peu de fois tu me donnas prétexte à des sévérités.
AUDIBERTI, Le Mal court, 1947, III, p. 191.
SYNT. Besogne, doctrine, entreprise, étude, question, science, tâche, théorie ardue; problème, sujet, travail ardu.
Employé substantivement, except. :
6. « Partir parce que l'on a trop envie de rester! ... Un certain amour de l'ardu, et l'horreur de la complaisance (j'entends celle envers soi) c'est peut-être, de ma première éducation puritaine, ce dont j'ai le plus de mal à me nettoyer. »
GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, p. 1031.
Rem. Par confusion de sens ou par rapprochement de forme, signifie parfois « dru, vigoureux » :
7. Elle [la diligence] dégorgea ses nombreux voyageurs, (...) tous crottés à faire reculer la brosse la plus ardue dans la main la plus agile.
SOULIÉ, Les Mémoires du diable, t. 2, 1837, p. 88.
8. Les herbes sont hautes et sombres, les plantes sont fortes et ardues; le tronc des lierres, noueux, rugueux, tordu, soulève les murs comme avec des leviers, ou les retient dans le réseau de ses branchages.
FLAUBERT, Par les champs et par les grèves, 1848, p. 207.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. XIVe s. au fig. « difficile » (Psaut. de Metz, prol. p. 4 ds GDF. Compl. : Et per une vainne curiouseteit, et per aventure, per ignorance wellent dire lou romans selonc lou latin de mot a mot; si com dient aucuns : negocia ardua « negoces ardues »); 2. 1634 « (d'un lieu) d'accès difficile » (Les Advis ou les Presens de la damoiselle de Gournay, Paris, Touss. du Bray, 259 ds BRUNOT t. 3, p. 105 : Ardu ... c'est un gros mot qu'il faut oser dire pour ne pas prendre ce long tournant de dire un mont hault, droict et coupé). Qualifié de ,,vieux`` dep. Ac. 1694, prob. à cause du sens 2 toujours signalé comme plus rare.
Empr. au lat. arduus, attesté au sens 2 dep. PACUVIUS (Trag. 272 ds TLL s.v., 492, 78) et au sens 1 dep. CICÉRON (Inv. 2, 163); celt. ardu- « haut, élevé » (IEW, 339; ERN.-MEILLET, 45).
STAT. — Fréq. abs. littér. :199.
BBG. — TEPPE (J.). Les Bousingots. Vie Lang. 1969, p. 634.

ardu, ue [aʀdy] adj.
ÉTYM. 1365, comme calque du lat.; lat. arduus « haut, élevé, abrupt, difficile ».
1 (1634). Concret. Rare. Difficile à gravir, d'accès difficile. || Pente ardue. || Chemin ardu. Escarpé, raide, rude.
2 (1532). Abstrait. Cour. Qui présente de grandes difficultés. Difficile, malaisé, pénible, rude. || Travail ardu. || Besogne, entreprise ardue. || Question ardue. || Problème assez ardu. || C'est très ardu.Être ardu pour qqn, (rare) à qqn. || Cela m'est ardu.
1 (…) tant était pressant mon appétit, j'allais de préférence au plus scolaire, au plus compact, au plus ardu.
Gide, Si le grain ne meurt, I, 7.
2 Il y avait des problèmes bien ardus. Nous pensons les avoir résolus; mais il y a des problèmes qu'on ne peut pas résoudre.
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, II, 177.
N. m. Rare. || « Un certain amour de l'ardu » (Gide).
CONTR. Abordable, accessible, aisé, doux, facile.
DÉR. Arduité, ardûment.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ardu — ardu …   Dictionnaire des rimes

  • ardu — ARDU, UE. adj. Escarpé, difficile à aborder. Il est vieux. On dit cependant encore, Une montagne fort ardue, un sentier ardu; et au figuré, Question ardue; ces matières sont très ardues; entreprise ardue …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Ardu — (Ordu), 1) Liwa im türkischen Ejalet Trabeson, an der Küste des Schwarzen Meeres, gebirgig durch den Dschanikdagh; 2) Müdirat darin, hier: Bairamlu u. Bulandschik …   Pierer's Universal-Lexikon

  • ardu — ardu, ue (ar du, due) adj. 1°   Au propre, de difficile accès. Montagne ardue. 2°   Plus ordinairement au figuré. Matière ardue. •   C est une des plus ardues questions que j aie ouï faire, VOIT. Lett. 56. •   Esprits versés dans cette science… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ardu- — *ardu , *arduz germ., stark. Maskulinum (u): Verweis: s. *arþu s. arþu ; …   Germanisches Wörterbuch

  • ardu — ARDU, [ard]ue. adj. Difficile. Question fort arduë. Il est vieux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ardu — Sp Árdu nkt. Ap Ardu L Estija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • ARDU, UE — adj. Qui est escarpé, de difficile accès. Montagne ardue. Chemin ardu. Il se dit figurément des idées auxquelles il est difficile d’atteindre, des questions qu’il est difficile de résoudre. Questions ardues. Ces matières sont très ardues …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ardu — adj., difficile, dur à apprendre, compliqué : ardu, wà, wè (Albanais.001, Villards Thônes) ; du, ra, e (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ARDU — UE. adj. Escarpé, de difficile accès. Il n est guère d usage qu au figuré, et il se dit Des idées auxquelles il est difficile d atteindre, des questions qu il est difficile de résoudre. Questions ardues. Ces matières sont très ardues …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.